4L Forez Evasion

Le mot de la fin...par Fred

15:09, 7/03/2009 .. 1 commentaire(s) .. Lien Permanent

Pas facile de laisser un ptit mot après Nico qui a très bien résumé ces 16 dernières journées.

Je ne vais pas revenir sur le descriptif du raid que vous avez tous déjà bien cerné mais plutôt sur mes impressions.

Il y a 2ans, un de mes meilleurs ami participais à ce raid, mister Romain pour ne pas le citer. Ses récits et mon gout pour l’aventure m’avait motivé à faire moi aussi ce raid. Restait à trouver un co-équipier. C’est vers octobre 2007 que la décision de faire le 4L Trophy avec Nico a été prise. Lors d’une soirée Parisienne au Moose Head, un pub de St Germain, j’ai abordé le sujet avec une dizaine de potes, et Nico à tout de suite tilté .On ne se  connaissais pas encore trop à l’époque.

Et oui, le 4L Trophy c’est 2 semaines de bonheur, mais c’est surtout l’aboutissement d’un an et demi de préparation, de recherche de sponsors, d’innombrables week-end passés à bricoler la 4L, à monter un dossier… Dans cette année et ½ de travail, nous avions un atout de taille, Mathieu ! Merci encore et encore pour ton aide, ton soutien et ton investissement ! Je remercie également la quinzaine de sponsors qui se son investit financièrement et humainement dans notre aventure, sans qui rien n’aurait été possible.

Le 4L TROPHY aura dépassé de loin toutes mes espérances.

 J’ai découvert un pays, un peuple, une autre manière de vivre, une culture.

Je m’en suis mis plein les yeux en traversant les somptueux (et je pèse mes mots…) paysages Marocain.

J’ai pris mon pied en pilotant (et c’est le bon mot à utiliser) la 4L dans le désert, en galérant parfois pour arriver au bivouac, en dormant dans une tente gelée à -11°C, en se contentant du minimum, pas de superflue.

J’ai partagé 16 jours, 24h/24h, avec un pote, un co-équipier, un Ami !

Cette aventure a été très enrichissante pour moi, j’ai appris beaucoup de choses sur la vie !

Le 4L TROPHY ne se termine pas… il ouvre les portes à d’autres aventures à vivre !



Le 4L trophy vu par Nico

15:58, 6/03/2009 .. 1 commentaire(s) .. Lien Permanent

Salam alaykoum chers amis lecteurs,

Avant de se lancer dans une narration relatant mes impressions sur ce périple sans mot, je tiens tout particulièrement à remercier Mathieu pour son implication sur ce blog. Tu as permis de faire revivre avec succès, nos textos que tu recevais parfois 2 à 3 jours en retard à cause des problèmes de réseaux. Nous ne pouvions envoyer beaucoup de photos à cause du coup des MMS depuis le Maroc, merci également pour les illustrations variées et très représentatives des paysages rencontrés que tu as rajoutées à nos modestes photos. Je tiens aussi à remercier toutes les personnes qui ont laissé des commentaires sur ce blog et qui ont suivi notre raid en direct. Un véritable bonheur que de lire les impressions et les avis de chacun, merci encore.

Comment qualifier ce voyage de 16 jours, dont 4 jours en France, 4 jours en Espagne et 8 jours au Maroc, en quelques mots : ENTRAIDE, LIBERTE, ACCUEIL, SOLIDARITE, DETERMINATION, ESPRIT D’EQUIPE… Une expérience unique dont je sors enrichis de mille et une choses. Chaque jours étaient différents, les paysages étaient INCROYABLES, toutes les 20 minutes d’évolution en 4L au cœur du Maroc se déroulait une multitude de styles  variés à faire saliver les amateurs de photographie. On passait de forêts à de grands plateaux lunaires, des dunes de Merzouga à des cols (de Tichka) enneigés, de grands plateaux jonchés de pierres à de grandes palmeraies avec de superbes Oueds, de villages pommés au milieu du désert à de grandes villes (Marrakech) aux mille couleurs. J’étais en admiration (et mon copilote favori aussi) devant une telle diversité de décors. Tout simplement féerique, dépaysant, un véritable breuvage énergisant contre la routine du quotidien dans lequel nous berçons chaque jour…

Concernant les Marocains, des personnages vraiment sympathiques, en une minute de discussion, on se tutoie, on se tape sur l’épaule, les sourires, les gestes échangés suffisent à faire passer un message. Nous n’avons eu aucun problème à se faire comprendre, la grande majorité des marocains rencontrés parlent très bien le français. La négociation est ancrée dans la culture marocaine, quelque soit l’achat, avant toute décision, on s’assoit autour d’une table, un thé nous est servi et l’on rentre dans une discussion à n’en plus finir. Une scène digne des plus grandes pièces de théâtre, certains commerçants rencontrés auraient fait pâlir certains grands noms du Cinéma par leur talent et leur capacité à jouer sur les émotions. Tout ce que nous avons acheté provient d’une négociation bien rodée. Voici quelques cours concernant la négociation marocaine, pour ne pas se faire avoir lors de votre futur voyage au Maroc :

1)      Choisissez tous les articles qui vous plaisent et ne parlez jamais de prix tout de suite et fixez vous un prix (dans votre tête) à ne pas dépasser

2)      Une fois les articles sélectionnés, la négociation commence, demandez quel est le premier prix

3)      Ne vous inquiétez pas, le prix évoqué est 4 à 5 fois au dessus du prix auquel vous pouvez acquérir le produit

4)      Proposez un prix 6 à 7 fois moins cher que celui proposé, ne prenez pas peur, le marocain va se lancer dans une véritable pièce digne des plus grands Molière, ne vous laissez surtout pas influencer, s’est du pur cinéma Marocain.

5)      Augmentez très légèrement votre prix pour montrer que vous êtes intéressé mais n’allez pas trop haut, le marocain va se lancer dans des répliques toutes rodées du style (vous n’aurez que le texte sans l’intonation marocaine qui apporte toute sa saveur à cette négociation) : « C’est même pas le prix de la matière », « Il faut que je nourrisse ma famille », « Je peux vendre cet objet beaucoup plus cher, laisses tomber »….

6)      Une fois toutes ces belles répliques narrées par votre interlocuteur, donnez lui votre dernier prix, celui que vous aviez prévu au préalable dans votre tête à ne pas dépasser. Il vous proposera un prix un peu plus haut que celui que vous vous êtes fixé, refusez, restez sur votre prix et finissez par partir.

7)      9.5 fois sur 10, après quelques mètres en dehors du magasin, le vendeur vous rattrape et vous tape la main au dernier prix que vous lui aviez donné, la négociation est finie.  Safi, Baraka  (C'est tout, ça suffit)

Nous avons parcouru comme vous avez pu le voir dans les articles du blog, les villes de Tanger, Meknès, Enjil, Errachidia, Erfoud, Merzouga, Zagora, Ouarzazate, Marrakech….. Toutes ces villes étaient incroyables, les gens marchaient en plein milieu de la route, se déplaçaient sur des ânes, avec des charrettes, une civilisation bien loin de la nôtre. Le matin, les femmes allaient travailler dans les champs, beaucoup d’enfants rencontrés dans le désert n’allaient pas à l’école. Les marocains, des villages exentrés au milieu du désert, vivaient autour de leur puits, comme si le temps s’était arrêté dans cette partie de notre planète.

Concernant notre périple, tous simplement INCROYABLE, des pistes exceptionnelles, notre 4L a tenue sans aucun problème mécanique. Le seul souci, comme vous l’avez lu dans les articles précédents, a été le réservoir que nous avons percé lors du marathon de la journée de jeudi 26/02/09 à 13H30. Notre réparation très sommaire nous a quand même permis de tenir les 100KM de pistes jusqu’à Zagora où nous avons pu faire réparer le vendredi en fin de matinée notre réservoir. Mis à part cela, rien d’alarmant, pendant ce temps d’autres 4L ont passé leur temps au stand Mécanique des bivouacs ou chez le garagiste à Zagora. D’autres n’arrivaient que le matin, à l’aube, remorquées par les 4*4 de l’organisation, d’autres ont été accidentées…

Ce qui était aussi génial dans ce raid, c’est l’organisation qui est excellente, nous étions en totale liberté dans le désert jusqu’à croire que nous étions abandonnés ou complètement perdus. En cas de force majeur, l’armée de terre était déployée le soir pour retrouver les 4L perdues dans la nuit dans le néant des plateaux désertiques.

Les contacts que nous avons pu avoir également avec les habitants marocains étaient magiques. Une dame nous a fait visiter sa modeste maison en pisé, un instituteur nous a montré sa classe et ses élèves, auxquels nous avons remis les superbes posters de l’école Robin Noir, une marocaine nous a invité à manger le couscous chez elle, un vendeur marocain nous a fait traverser la ville de Zagora en mobylette pour nous emmener jusqu’à son magasin pendant que notre voiture était en réparation chez Momo, le garagiste de Zagora.

Je m’en arrête la, je pourrais écrire des pages, mais j’aurais peur de vous perdre au passage, félicitation et merci à ceux qui ont lu jusqu’au bout. Grand merci encore pour votre suivi et vos commentaires. J’en profite pour faire une spéciale dédicace à mon super coéquipier, Frédo, je te remercie pour tout, tu as été tout simplement  génial et un excellent compère tout au long de cette aventure, à très bientôt pour un nouveau périple. Un proverbe arabe, du site 4L trophy,  dit « Qui voyage ajoute à sa vie ».

Merci et bon vent,

Bslama

Nicolas



Petit résumé photo de ce fabuleux périple que nous avons vécu fred et moi même

14:28, 6/03/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent
 

 



Samedi 28 Février: Fin du raid et détente au programme

19:39, 2/03/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 3 commentaire(s) .. Lien Permanent

Bonsoir à toutes et à tous! Tout d'abord, je tiens à vous présenter mes excuses pour hier, je n'étais pas au rendez vous, mais j'étais coincé au lit, j'ai une sacrée grippe, qui ne me lâche pas. Je ne vais pas beaucoup m'étendre ce soir non plus.

Nos jeunes amis sont enfin arivés à Marakech. Ils se sont levé vers 8h30 à l'hotel et ont pu profiter de tout le confort qu'ils n'avaient pas eu durant cette semaine: douche, piscine, petit déjeuné...Ils ont ensuite pris un taxi, direction: Le Souk! ils ont découvert certains aspects du "floklore" local : les singes qui leur montent sur leurs épaules, les cobras qui dansent au son de la musique...

Arrivée au Souk, ce sont les couleurs et les odeurs d'épices qui prennent place. Là bas, tout ce qui s'achète se négocie. Nos jeunes pilotes commencent à être averti et se sentent l'âme de vrais négociateurs :"Une fois que tu sais que tous les prix proposés sont 3 à 5 fois supérieurs au prix auquel le vendeur est prêt à le vendre, tu as tout compris!" m'ont il dit.

Je vous passe les détails sur les babioles qu'ils ont acheté... Bon d'accod, je vais vous faire un bout de la rubrique "mode". Alors, attention, y'a du lourd: masques en bois, théières, bibelot de toute nature (surprise surprise) puis des jeans de marque Dies** et Capor** (pas de marque...), évidemment des contrefaçons mais pour seulement une vingtaine d'euros... c'est dire!

Après avoir déjeuné avec une vue imprenable sur Marakech et un minaret, c'est la première fois que nos jeunes amis entendent l'appel à la prière à travers les hauts parleurs... Ils quittent le Souk vers 16 pour un retour "détente" à l'hotel pour se refraîchir et se préparer à la soirée de clôture. Ils partent en taxi à 12 personnes au lieu de 9 autorisées. Une fois sur place, les festivités sont au rendez vous!

il y a remise du trophée pour le vainqueur de la course et pour le vainqueur de l'éco-challenge. Tout ceci est présenté par Lionel Chamoulot de France 2!! si si, c'est vrai! Le menu était un vrai festin (hé oui, voici la rubrique gastronomique de la journée!) : Tomates assaisonnées, tajine de poulet aux olives, couscous et fruits, rien que ça! ça a du les changé de leur pain et jus d'orange d'il y a quelques jours... Le psectacle de la soirée est un spectacle equestre avec des cascadeurs.

Sur le chemin du retour à l'hotel, nos jeunes amis ont pris une Mercedes à 6 et dont le compteur afficahit 650 000 km! ils faudra quelques 4l Trophy à leur fidèle destrier mécanique pour atteindre ce compte!

Hier nos amis ont rejoint Tanger pout faire la traversée vers l'Espagne. Ils seront de retour d'ici quelques jours pour vous compter leurs aventures. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, et pour l'aventure.

C'est sur ces quelques mots que je vais vous laisser et vous remercier pour votre soutien envers notre équipe, pour les avoir suivi tout au long de cette aventure. Je vous remercie également de m'avoir lu ces quelques jours et d'avoir poster tous les commentaires sympas, de soutien envers l'équipe et moi. Voilà, je ne vais pas m'étendre plus. Merci à toutes et à tous et à bientôt j'espère. Au revoir, et n'oubliez pas: Soyez forts!

Mathieu



Vendredi 27: ça sent la fin des galères...

09:52, 28/02/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 7 commentaire(s) .. Lien Permanent

Bonjour à toutes et à tous! Je vais vous faire une petite mise à jour. J'ai eu des nouvelles de Nico et Fred hier soir. Il semble que les ennuis laissent petit à petit place à de meilleurs moments...

Vendredi a été "Une journée incroyable!" selon nos amis! Le réveil après une nuit parfait au beau milieu d'un paysage lunaire a semble t-il été un peu dur, vers 6h30 mais se lever en même temps qu'un magnifique levé de soleil est très motivant. D'autant plus qu'avec les ennuis mécaniques de la veille, il fallait beaucoup de motivation...

Ils ont roulé à 30 Km/h à cause du bidon posé sur le toit. Ils ont traversé une vallée nommée "l'enfer des pierres"! et visiblement cette vallée porte très bien son nom... Les 100 Km qui leur restaient à parcourir entre leur bivouac improvisé et la petite ville de Zagora on été interminables! Ca a été un grand moment de stress car si la réparation sommaire n'avait pas tenu le coup, ils auraient du attendre les véhicules de dépannage mécanique pendant plusieurs heures.

Après 4h30 de pistes, ils sont enfin arrivés à une zone de check point obligatoire et ils se sont faits guider par un mécano marocain en mobilette vers un mécanicien capable de réparer le problème de réservoir (je vous rappelle la fissure de 4 cm dans le réservoir d'essence). Une fois chez le mécanicien, celui ci leur a proposer de souder le réservoir: SAUVES!

Pendant le temps de la réparation, nos amis ont laisser leur fidèle destrier ménanique pour aller faire du Shopping, rien que ça!Ils se sont faits accoster par un vendeur marocainet son montés sur sa mobilette pour se rendre à son magasin. Une fois sur place, ils ont mis de côté tout ce qu'ils voulaient acheter à savoir:  2 paires de babouches, 2 vestes typiques marocaines "superbes" et 2 chechs (pour mettre sur la tête) une chicha et  un dromadaire en bois... (Ca y est, j'ai réussi à mettre en place une rubrique "mode" dans le blog!)

C'est alors qu'une sévère négociation s'est engagée: le prix de départ était de 2700 dinards (soit 270€) qu'ils ont finalement pu négocié à 400 dinards (40€) avec un troc de 3 pneus de la galerie de leur "toit pourri": Une excellente affaire!!! Nos jeunes amis ont le sens des affaires, ça se voit!

De retour au garage, une dame nommée Fatima les a accueilli avec générosité et leur a offert un couscous chez elle avec un autre équipage: "Un pur délice!"

On peut dire que nos jeunes apprentis pilotes ont vraiment découvert le peuple marocain, ses coutumes, son hospitalité et sa générosité. Pour ma part, j'ai hate qu'ils me raccontent leur aventure de vive voix!

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, je reviens demain sans faute! Bonne journée à toutes et à tous, et n'oubliez pas: Soyez forts!

Mathieu



Mercredi 25 et Jeudi 26: Premières grosses galères!

16:06, 27/02/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 8 commentaire(s) .. Lien Permanent

Bonjour à toutes et à tous! Le post d'aujourd'hui va être un peu long... j'ai reçu des nouvelles de mercredi et jeudi donc j'ai plus de matière que d'habitude . Il semble toutefois que la couverture réseau n'est pas excellente, d'où des informations qui arrivaient au compte goutte...

 

Mercredi 25

Après un réveil somme toute assez tardif, aux environs de 8h00, nos jeunes amis ont profité de la piscine de l'hotel Luxurian avant de reprendre la route. C'est "Un ptit moment de bien être avant de faire place à la galère". L'étape du jour doit conduire les 1000 4l de Merzouga à Timerzif, séparées de seulement 159 Km, mais principalement de la piste. Le départ est donné vers 11h30 et seulement après 5 Km de route, nos apprentis pilotes croisent une 4l accidentée et des ambulances...

Peu de temps après, le première problème mécanique: Une durite de liquide de refroidissement est percée. Système D oblige, Fred et Nico refistolleront ça avec du scotch, mais ça à l'air de tenir...

Puis, c'est une vision chaotique qui s'offre à nos jeunes amis: 400 4l sont plantées dans un banc de sable mou sur une zone de 500 m de long et 500 m de large. Il est 13h lorsqu'ils atteignent cet endroit. Ils mettront près d'une heure à traverser ce passage, ce qui n'est pas le cas de tous les équipages. En effet, encore une cinquantaine d'équipages restaient encore dans ce pière à 22h...

La course continue pourtant pour nos apprentis mécanos et leur monture de métal qu'ils avaient ménagé jusque là. Mais le temps du ménagement est révolu, c'est maintenant à fond les ballons que Fred et Nico arpentent les pistes marocaines: "On se prend des bosses à pleine vitesse, un seul mot d'ordre: PRENDRE DU PLAISIR!"

Il est 18h, le jour commence à laisser place à l'obscurité de la nuit et nos jeunes amis, entourés de 30 4l qui se suivent cherchent désespérément le chemin du bivouac: "personne ne sait vraiment où on est"... C'est alors qu'un hélicopter de l'organisation les survole et leur indique qu'ils ont pris le cap opposé à celui qu'ils devaient suivre. Il est maintenant 18h30, la nuit a chassé le jour et la piste est parsemée de petits bancs de sable où de nombreuses 4l restent prisent au piège...

La grosse frayeur de la journée pour notre équipage est survenue en voulant éviter un bac de sable: La 4l a manqué de peu de se retourner sur le côté gauche en tombant d'un merlon qu'ils avaient emprunté pour contourner le banc de sable: "Cette 4l est vraiment incroyable, digne d'un 4*4" ils la malmènent des journées entières et elle marche toujours du tonnerre!

A 20h, l'inquiétude et la fatigue se ressent pour la trentaine d'équipages qui se suit en file indiène... c'est alors qu'ils rencontrent un marocain qui les dirige vers une route goudronnée qui les conduira vers 21h au bivouac. Lorsqu'ils arrivent, ils sont seulement 500 équipages à être arrivés à bon port... pour certains, la nuit va être longue...

 

Jeudi 26

L'étape du jour doit mener nos amis de Timerzif à Marakech, c'est l'étape marathon du raid. En effet, l'étape compte près de 565 Km, dont 212 Km de piste. Après ce qu'ils ont fait subir à la voiture hier, ils ont totalement confiance en elle et ils le lui font savoir... C'est à un train d'enfer qu'ils traversent ces pistes désertiques: 80 Km/h!!! (ça semble pas super rapide mais à mon avis, sur les pistes, ça doit pas mal arraché je pense).

La voiture est tellement malmenée qu'ils restent coincés sur un merlon! La voiture est en équilibre sur l'entre axe. Il faudra l'aide de 6 personnes pour soulever la 4l par l'arrière. Celle ci repartira sans difficulté, elle est increvable!

Tout roule, jusqu'au moment où nos amis sentent une odeur d'essence...Ils viennent de percer le réservoir!!! Là il faut agir vite pour récupérer l'essence qui coule à flot du réservoir dans des bouteilles vides. Heureusement, la solidarité reigne sur le raid! Un couple de Toulousain les aide à colmater la faille avec du mastic. Mais cela ne suffira pas, l'essence continue de s'échapper du réservoir...

C'est alors que 3 équipage de Chtit s'arrêtent pour aider nos apprentis mécanos et porter secours à leur fidèle destrier mécanique!!! ils tentent une réparation de fortune avec ce qu'ils ont, c'est à dire, pas grand chose... ils vont alors tenter un système farfelu, il vont fixer un bidon de 20 litres sur la galerie et le relier à la pompe à essence vers le moteur avec des durites. Au passage, la galerie ne tient que par l'intermédiaire d'un tendeur, car ils ont perdu la galerie le matin même, elle s'est décrochée... Ils mettront près de 2 heures à bricoler ce système de fortune.

Ils vont rouler jusqu'à 18h30 où ils s'arrêteront bivouaquer avec une quinzaine d'équipages car il fait déjà nuit. Ce soir, il n'y a pas de bivouac organisé, l'étape se déroule en 2 journées pour rejoindre Marakech. Au bivouac, nos amis se sont réunis avec les 15 équipages autour d'un feu de camp. Le moment du repas est venu mais Fred et Nico n'ont plus rien à se mettre sous la dent, le repas du midi a été assez léger (pain + jus d'orange) et nos amis commence à avoir un peu faim... Mais là encore, la solidarité est au rendez vous: Un équipage de Tarbe partagera leur repas du soir, à savoir : Poule au pot cuit dans du vin sur le réchaud à gaz. Tout simplement "Succulent".

Je tiens à vous écrire la dernière phrase de leur dernier texto: "Si on arrive à Marakech demain soir, ce sera vraiment grâce à l'esprit de solidarité qui règne dans ce raid".

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Quant à moi, je vais devoir vous faire faux bond demain... Je vous retrouve Dimanche sans faute avec des nouvelles de nos amis. Bonne soirée à tous et bon week end.

Mathieu



Mardi 24 Février: "Encore une journée exceptionnelle"

16:44, 26/02/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 3 commentaire(s) .. Lien Permanent

Bonjour à toutes et à tous! Je reviens aujourd'hui avec des nouvelles de mardi seulement... Il semble en effet que la couverture réseau soit un peu hasardeuse... Je devais recevoir des infos ce matin sur la journée d'hier, mais je pense que nos deux amis sont très occupés entre les réglages sur la 4l, les instructions de la course et la conduite...

Dans la nuit de lundi à mardi, il n'a pas fait trop froid visiblement, ce qui est une bonne chose, ils ont ainsi pu se préparer à la longue journée de mardi et à l'étape qui doit les mener d'Errachidia à Merzouga. C'est une étape relativement courte puisqu'il n'y a que 118 Km, dont 38 de piste. Mais la journée a tout de même commencé à 5h30...dur réveil pour nos apprentis pilotes qui ont commencé par 80 Km de route pendant lesquels ils ont traversé plein de petits villages.

Ils se sont arrêtés à Arfoud, au pied d'un minaret. Là, un vendeur de pierres et de fossiles leur a proposer un thé à la menthe, qu'ils n'ont bien évidemment pas refusé. Ils se sont installés à la terrasse d'un bar et c'est à ce moment précis que s'est entemé une longue négociation de près de 45 minutes. En effet, le vendeur de pierres et de fossiles veut trocker ses pierres contre une des roues de secours de la 4l. Là, les talents de "beaux parleurs" de nos amis ont du leur servir (je pense évidemment surtout à Nico en disant ça ). Au final, voyant que la négociation ne les mennerai nullepart (ils allaitent quand même pas se séparer d'une roue, non mais!), ils ont finalement décidé d'acheter une poignée de pierres contre quelques dirham. Hé oui, les marocian fonctionnes comme ça, aucun prix n'est affiché, tout se négocie ou se trock... On peut donc penser que Fred et Nico sont bien immergés dans la culture marocaine (les petits veinards!!!).

Ils ont esuite repris le chemin de l'étape sur des pistes toujours plus sinueuses les unes que les autres. "C'est un réel plaisir d'arpenter ces terres désertiques" dixit Fred. Mais après quelques Km, nos jeunes amis sont un peu perdu au milieu de nul part, avec 2 autres 4l. Plus tard, ils appercevront au loin les dunes de Merzouga mais ils se sont une fois de plus arrêtés, cette fois ci près d'une bande de dromadaires qui se promènent. Après quelques temps, ils rejoignent un groupe de 4l au bord d'une auberge. Ils se sont arrêtés une heure pour faire un tour à dos de dromadaire! Si si, vous avez bien lu! ils se sont promenés une petite heure sur les dunes de Merzouga. Selon Fred, c'était "Sympa, mais ça tasse un peu les..." (Ami de la poésie bonsoir!). A croire qu'ils sont trop habitués à leur fidèle destrier mécanique!

Après cet épisode, Fred est allé prendre une douche à l'auberge, après 6 jours passés "à l'état naturel": "Que c'est bon!" s'est exclamé Fred dans le texto que j'ai reçu!

Nos amis, ayant enfourché de nouveau leur 4l,  ont rejoint vers 14h le bivouac de Merzouga. Juste avant l'arrivée, un vendeur marocain leur fait des gestes en montrant la 4l. Sur le coup, ils ne comprennent pas. En fait, c'est leur galerie avec les 6 roues posées dessus qui est en train de glisser!!! Je crois que l'incident a été réparé avec succès!

Après avoir déchargé les fournitures scolaires sur des tapis marocains près du campement, c'est une autre épreuve qui attendait nos amis: l'épreuve du franchissement de deux dunes de sable. 3 minutes à fond de première auront suffi pour passer cette épreuve avec succès, sans s'être enlisé dans le sable.

C'est sur cette dernière information que je vais devoir vous laisser, en effet le texto est coupé... je sais seulement qu'ils ont monté leur tente et qu'une surprise les attendait à l'hotel Luxurian, visiblement à côté du campement. Je pense que c'est là que nos amis ont remis les fournitures scolaires en compagnie des enfants et des ONG. D'ailleurs, je vous invite à aller voir la vidéo sur le site du 4l Trophy. Vous verrez, le discours de l'enfant est très touchant. Je serai surpris qu'il ne vous fasse pas frissonner d'émotion... (voici le lien http://www.dailymotion.com/video/x8hwa3_etape-5-epreuve-des-dunes-et-dons-h_auto)

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui... N'hésitez pas à aller voir le site du 4l Trophy, vous y verrez plein de photos, des vidéo et surtout le classement général. A l'heure actuelle, Fred et Nico sont classés 723 ème... Ha ben oui mais que voulez vous, on peut pas s'arrêter tous les 40 Km, monter sur des dromadaires et être dans les premiers du classement... Mais n'oubliez pas que c'est l'aventure humaine qui compte avant tout, la course et le classement, c'est plus du folklore... Allez, bonne soirée à toutes et à tous. Et soyez forts!

Mathieu

(Merzouga)

 

   

Lundi 23 Février: Première étape; Enjil - Errachidia

17:24, 25/02/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 3 commentaire(s) .. Lien Permanent

Bonjour tout le monde! me voilà enfin! rassurez vous, vous n'avez pas loupé une grande partie de l'extraordinaire aventure que vivent Fred et Nico et que j'essaie de vous retranscrire de jour en jour.

Hier, j'ai eu des nouvelles de nos bédouins! Après une nuit de dimanche "très fraiche: -11°C" selon Nico, nos apprentis pilotes ont commencé leur journée par un "petit déjeuner Marocain" (Hé oui, voici la rubrique Gastronomique... je sais que vous l'aimez, alors bon, je m'efforce de vous la présenter) avec du pain, de la confiture d'orange et du thé à la menthe! Il leur fallait bien ça avant de prendre la route. Cette fois ci, la course commence!!!

La première étape les conduit d'Enjil à Errachidia. C'est près de 330 Km qu'ont parcourru nos amis à travers des paysages desertiques tous plus beaux les uns que les autres. Ils se sont arrêtés dans un petit village où ils ont pu observer l'hospitalité des marocains. En effet, une femme les a gentillement fait visiter sa maison en terre cuite. Je pense qu'ils ont pu profiter d'un thé ou d'un rafraichissement avant d'aller à la rencontre de l'instituteur du village et de sa classe de 10 élèves. Cet instituteur les a conduit dans sa classe et là, Fred et Nico ont vécu un grand moment d'émotion lorsqu'ils ont remi à la classe les posters que les enfants de l'Ecole Robin Noir de Troyes avaient préparé avec soin (Un grand merci encore à tous les enfants qui ont participé, à la maman d'Aline et à Aline).

Après cet épisode très émouvant, Fred et Nico ont repris la route. Ils ont alors traversé une autre petite ville où ils se sont également arrêtés. Là, ce sont près de 30 enfants qui se sont rués sur eux. Ils ont pris quelques photos mais ceux ci étaient très "oppressants", c'est pourquoi ils ne se sont pas arrêtés très longtemps.

C'est seulement après 220 Km de route où le paysage ressemble étrangement aux grandes étendues de désert américain "que l'on a l'habitude de voir dans les films" (espérons pour eux qu'ils n'ont pas rencontrés de cowboys ou les frères Dalton) que notre vaillant équipage à emprunté "LES PISTES MAROCAINES!" pendant près de 80 Km. Selon Nico: "80 Km de bonheur". C'est sur des pistes rocailleuses que nos amis ont mordu la poussière!  Il semble qu'ils aient été très secoués durant ces 80 Km: "C'est vraiment du Rallye" m'a envoyé Nico par texto.

Il y a de nombreux creux franchir et des oueds (ruisseaux) à traverser. Apparemment, le 4*4 de l'organisation se régale pendant que les équipages galèrent. Mais heureusement, la solidarité et l'entraide entre les équipes est très présente. Des relais s'organisent pour pousser les 4l et les aider à franchir les oueds. La chaleur est au rendez vous et je pense que le petit bain dans les oueds a dû être très appréciable...

Lundi soir, nos amis sont arrivés à Errachidia et ont rejoint le bivouac. Hier matin, Fred et Nico ont mis le cap sur Merzouga, pour 3 étapes de pistes, ainsi que les remises de dons en présence des enfants et des ONG.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Je reviens demain sans faute pour la suite des aventures de Fred et Nico et de leur fidèle destrier mécanique (je vais essayer de le placer au moins une fois par jour ). Bonne soirée à tous et soyez forts!

Mathieu

(Errachidia)

(Merzouga)



Petites histoires sur la journée d'hier (Dimanche 22): Quelle Journée!!

19:42, 23/02/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 6 commentaire(s) .. Lien Permanent

Bonsoir tout le monde!

Ce soir, je ne pourrai pas vous compter les péripéties du jour de nos aventuriers... En effet, je n'ai pas reçu de texto... J'ai peut être une raison: La couverture réseau est peut être très mauvaise pour eux. Sans dire qu'ils s'enfoncent dans les terres du milieu, nos jeunes apprentis pilotes arrivent dans des contrées et des paysages de plus en plus sauvages et rustiques... Ce petit article vous en apprendra peut être un peu plus sur leurs conditions de course.

Hier, nos amis ont décollé à 7h30 du bivouac... Autant dire que le réveil a du être rude... Mais armé de leur courage et surtout de leur fidèle destrier mécanique (Oui je sais, j'aime bien l'appeler comme ça... ) ils ont parcouru 400 Km jusqu'à 10h30 (bonne moyenne d'ailleurs) essentiellement sur de l'Autoroute. Là, ils se sont arrêtés jusqu'à 12h. Pendant ce laps de temps, ils ont du changé les 4 roues de la 4L (du coup, je sais pas si "fidèle" destrier est le bon mot...). Et là! c'est le drame!Comme Céline l'a justement signalé: Fred s'est bloqué le dos (rassure toi Céline, je suis sûre quand à cet instant, il aurait bien voulu que tu sois là pour un massage je pense). Ils ont quand même continué jusqu'à un petit village très rustique: Boufakrane. Visiblement, Fred et Nico ont été fortement impréssionnés par les carcasses de viande pendues en plein soleil dans ce charmant petit village.

Il semble que la journée a été marquée par la découverte de paysages "extrèmement variés". En effet, c'est au travers de plaines fleuries, de montagnes rocheuses désertiques et de montagnes enneigées puis de champs d'oliviers que nos amis ont découvert un peu plus cette magnifique région marocaine. Il se sont d'ailleur balladés dans la neige. Le tout avec une température avoisinant les 25°C (Y'en a qui ont de la chance quand même, ici hier ça a été crachin breton et température d'à peine 10, au meilleur de la journée!).

Hier, c'était leur dernière circulation sur route goudronées donc aujourd'hui, ce sont sur des chemins de terre et de sable qu'ont évolué nos bédouins! c'est vraissemblablement la raison pour laquelle je n'ai pas eu de nouvelle aujourd'hui...

Bref, l'aventure se poursuit et celle ci commence à prendre une dimension "humaine". Toute la journée d'hier, des dizaines d'enfants les ont encouragé à leur passage. ils ont pu admirer la beauté des ânes, en totale liberté et des berger qui convoient leur moutons (et voici, après la dimension "humaine", la dimension "amis des bêtes: bonsoir!").

Hier soir, les 1000 4l étaient réunies dans un bivouac  au beau milieu d'une plaine désertique. Au menu (ça y est, on atteind la partie "gastronomique" de l'article, et je sais qu'elle est très attendue!): Dîner marocain: Soupe, pain marocain et tajin. Je pense qu'ils ne meurent pas de faim (je rassure les mamans au passage).

Fred a réussi à trouver un ostéopathe de l'organisation qui lui a remis en place une cervicale. Il semblait aller mieux après. Extinction des feux à 23h30 pour ue nuit "glaciale" semble-t-il.

Voilà, c'est tout ce que je peux vous dire ce soir. Aujourd'hui, la course a du commencé, j'espère avoir des nouvelles rapidement.

Quant à moi, pour des raisons personnelles, je ne pourrai pas mettre à jour le blog demain. Je vous prie de bien vouloir m'en excuser. Mais promis, je reviens mercredi, sans faute, avec des nouvelles de nos amis. Saurez vous patienter jusque là? Allez, bonsoir à tous. Et soyez forts

Mathieu

(Boufakrane)



Samedi 21 - Dimanche 22: "Peace and Love mes frères!"

18:36, 22/02/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 10 commentaire(s) .. Lien Permanent

Bonsoir à toutes et à tous! Voici, une fois de plus, une mise à jour du blog!

Samedi 21:

Hier, nos deux champions sont arrivés à leur dernière étape avant de franchir les frontières de l'Europe! 13h, arrivée au briefing à Algéciras. Là, le Saint Graal les attendait: "Le Raod Book"! C'est leur carnet de route qu'ils ont attendu comme le messi... Ils ont pu y découvrir le déroulement des étapes de la course qui les attend dans les prochains jours. On sent que l'excitation monte un peu plus...

Après, l'appel du ventre a été plus fort que la course (comme quoi, l'homme a des priorités dans la vie...) et nos pilotes sont partis faire quelques courses avant de manger au milieu d'un millier de 4L, toutes plus belles les unes que les autres et toutes gonflées à bloc!

18h00: embarquement sur le ferry qui les emmènera une heure plus tard pour leur première destination sur le continent africain: Tanger. Seul inconvénient, l'attente pour le changement des Euros en Dinards a été "horriblement longue" semble-t-il. (Je n'ai pas eu de commentaire sur la traversée, j'imagine qu'il n'y a pas eu de problème relatif à une mer un peu houleuse)

Dimanche 22:

Ca y est! Ils l'ont fait! Ils y sont! La terre promise leur tend les bras. L'Afrique est devant eux et leur destrier mécanique! Ils sont arrivés samedi vers 22h à Tanger où il ont encore du engranger des km pendant une heure environ avant de rejoindre le bivouac à Larache. Là bas, c'est un groupe de 400 4L qui les attendait. Selon leurs propres mots: "On se croirait dans une consentration de Hippies". La nuit a été courte, et déjà, ce matin il a fallut mettre le cap sur une nouvelle destination: Enjil, au Sud de Fes. Pendant ce trajet, nos aventuriers ont commencé à se rendre compte des changements de paysage, de climat et de vie tout simplement. Ils ont vu des femmes au travail dans les champs, des piétons qui traversent l'Autoroute (oui, vous avez bien lu, "Traverser l'Autoroute!") et des bêtes qui tirent des charrues. L'aventure africaine ne fait que commencer! C'est bientôt la course dans le désert qui les attend. Et celle-ci sera accompagnée de nombreuses surprises, je n'en doute pas!

Je ne vous laisserai pas sans vous transmettre leur message: "On embrasse tout le monde, la famille, les amis et tout ceux qui nous soutiennent!".

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, je reviens demain avec de bonnes nouvelles, j'en suis sûre! Car c'est demain que les choses sérieuses commencent...!

(Tanger)

(Larache) 

  

(Enjil)

       

Vendredi 20 et Samedi 21: "Le Jour J approche"

18:12, 21/02/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 9 commentaire(s) .. Lien Permanent

Bonjour tout le monde!

He bien, comme la maman de Nico et Céline, j'ai moi aussi des nouvelles! Il semblerait que les problèmes de compteurs aient été réparés hier. Visiblement, nos "apprentis mécanos" ont utilisé le bon vieux "Système D" et il semberait que pour l'instant, le problème soit réparé.

Hier, ils sont partis à 9h30 avec pour objectif de traverser l'Espagne! C'est à travers des champs d'oliviers à perte de vue qu'ils ont continué leur trajet ves "La Costa Del Sol".

Ils sont arrivés hier soir à Benalmadena Costa, où ils ont retrouvé notre ami Jean Pierre qui s'est également engagé dans l'aventure du 4L Trophy avec son frère. Pour fêter ces retrouvailles, ils ont partagé une bière et ils devaient manger ensemble, mais Monsieur Jean Pierre les a laissés tomber pour rejoindre son hôtel, rien que ça! (Hé oui, nous n'avons pas les mêmes valeurs  ). Mais nos aventuriers ne se sont pas démontés pour autant, ils sont partis dîner au restaurant (Désolé, aujourd'hui je n'ai pas eu le menu... ) et découvrir cette charmante ville de Benalmadena Costa, située en pleine "Costa del Sol", au bord de la mer (cf. photo ci dessous). Peut être est-ce du au fait qu'ils y sont en plein hiver, mais la ville est appramment déserte.

Bref, après avoir dîner et arpenter la ville en soirée, nos amis ont pris le chemin des hauteurs de cette charmante cité balnéaire pour y trouver un coin agréable où planter leur tente aux alentours de 0h00 (Hé oui, l'hôtel, c'est pas pour aujourd'hui!). Mais ils se sont établis dans une zone "douteuse" semblerait il... Qu'importe, après une longue journée de route, ils s'y sont installés et comparé à la nuit précédente, il règnait une "température estivale" qui leur a permis de passer une nuit agréable.

Ce matin, nos amis ont pris leur petit déjeuner avec une vue imprenable sur la mer et ont mis le cap vers Algéciras, dernière étape avant de prendre le bateau pour le Maroc!

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, je vous donnerai des nouvelles dès que possible!

En attendant, je vous invite à aller sur le site officiel du 4L Trophy, vous y verrez un certain nombre de vidéos sur le trajet, des photos etc.

A bientôt! Mathieu



Nuit du 19 au 20 Février: Petites galères; Chapitre I

20:01, 20/02/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 10 commentaire(s) .. Lien Permanent

Mes chèrs amis, bonsoir!

Je vais vous compter les dernières nouvelles que m'ont transmis de nos 2 amis ce matin. Elles concernent essentiellement la nuit dernière qui, comme je vous l'avais annoncé, a été "très fraiche" semble-t-il...

Après Saint Jean de Luz, la 4L a encore avalé près de 300 Km de route, plein Sud. Ils sont passés par la ville de Burgos et là, c'est le drame! Première avarie: Le compteur de vitesse ne marche plus! C'est le premier soucis mécanique! Mais ne vous en faite pas, la panne n'est pas très importante, d'autant plus que la vitesse maximale de la 4L est de 100 Km/h en descente et sur autoroute (cf. 1ère mise à jour du blog ).

Bref, nos amis ont commencé à chercher un endroit où passer la nuit qui se faisait de plus en plus "noire et profonde". Ils ont finalement trouvé, au milieu de champs, un bois perdu derrière un petit village nommé Gumiel Del Mercado (point rouge sur le plan et photo de la ville ci dessous), où ils ont décidé de planter leur tente!

Une fois sur place, nos aventuriers n'étaient pas rassurés car des chiens n'arrettaient pas de japper et d'aboyer. Mais qu'importe! cela n'a pas couper l'appetit de nos deux routards! au menu: foie de volail persillé et St Emilion (rien que ça!), une soupe, un yaourt et un gâteau!

[Oui, alors bon, il faut faire un point tout de suite. Je pense que je vais devoir vous décrire le menu de Fred et Nico tout au long du trajet, cela semble très important visiblement donc... Bon appetit bien sûr...] [et 2ème chose: à un moment donner, je vais tourner en rond avec les "dénominations" que je vais pouvoir leur donner alors...merci de votre indulgence pour les répétitions]

Après une nuit "fraiche" et un manque de sommeil (assez visible sur les photo...), nos amis ont repris la route, toujours vers le Sud et sous un "Soleil de plomb"!

Voilà, c'est tout pour ce soir. Vous pouvez aller sur le site du 4L Trophy pour avoir plus de détails sur la "pré-course". Quant à moi je reviens demain avec des nouvelles fraiches! bonne soirée à tous.

Mathieu

Ps: N'hésitez pas à mettre des commentaires, ça me montre que vous nous suivez et que mon "humble prose" est un peu lue .



Jeudi 19 Février: "Tout simplement: Magique"

20:00, 19/02/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 5 commentaire(s) .. Lien Permanent

Mesdames et messieurs: Hola!

Hé oui, ça y est, la course est lancée! Le départ a eu lieu cet après midi à Bordeaux, où Fred et Nico, après une bonne journée de "découverte" des spécialités locales, ont enfin chevauché leur fidèle (espérons le) destrier mécanique!

A 13h, après avoir rencontré quelques équipages concurrents, ils sont enfin partis: Direction plein Sud! Entourés d'une escorte de Police en tête et queue de "cortège", c'est plus de 400 équipages de 4L qui se sont lancés à l'assaut de l'Espagne.

Avant de passer la frontière, ils ont quand même fait un halte vers Biarritz où ils ont profité d'une pause pour se ballader au bord de l'océan Atlantique... (n'est ce pas romantique tout ça?  )

Voilà pour ce que j'en sais, j'ai reçu un appel d'eux, tout à l'air de bien se passer...Seulement, c'est le grand soir pour nos amis! En effet, c'est la première nuit qu'ils passent "à la belle étoile" et croyez moi, il risque de ne pas faire très chaud! Mais pour l'instant, tout leur semble "Magique" comme me l'a répété près de 15 Fois Nico en 5minutes de conversation! Ils devraient arriver ce soir entre Burgos et Madrid. On peut dire que l'aventure commence réellement pour nos pilotes!

J'en profite, avant de terminer cet article, pour faire une spéciale dédicace à l'Ecole Robin Noir qui a bien contribué à la réussite de notre projet: Un grand merci à tous les enfants, à la maman d'Aline qui a accepté de nous aider et à Aline qui a fait le lien entre nous et l'école Robin Noir (il y a la photo tant attendue avec la banderole de l'école). Merci encore à vous mais aussi à toutes celles et ceux qui nous ont aidé!

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Bonne soirée et à très vite!

Mathieu



Mercredi 18 février : Vérifications techniques/administratives à Bordeaux

22:51, 18/02/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 6 commentaire(s) .. Lien Permanent

Bonjour à tous, exceptionnellement, nous (Fred et Nico) mettrons à jour ce blog aujourd'hui car nous avons accès à internet depuis la maison de mon oncle.

    Pour cette seconde journée, nous avons commencé par faire réparer quelques petites anomalies par un garagiste Bordelais.

    Suite à cette petite priorité matinale, nous avons choisis de mettre le cap sur la petite bourgade de Saint-Emilion afin d'en découvrir ses grands crus. Après un arrêt pic-nic à Castillon la bataille, au bord de la Dordogne, nous avons arpenté les rues pavées de cette ville chargée d'histoire et classée au patrimoine mondiale de l'humanité.

    En l'occurence, nous avons pu visiter les caves du Chateau Fonrazade grâce à un accueil fort chaleureux du propriétaire du domaine de 15 hectares au coeur du village de Saint-Emilion. Cela nous a permis de découvrir les réserves de la propriété et nous avons pu, ainsi, déguster 3 grands crues de Saint-Emilion, respectivement, 2002, 2003 et 2004.

    Ensuite, une fois de retour sur Bordeaux, nous avons astiqué notre tendre 4L afin de se préparer au mieux au rendez vous de 18H30. Suite à cette preuve d'amour envers notre véhicule, nous nous sommes lancé dans les rues bordelaises afin de se rendre au contrôle tant attendu. 400 4L étaient regroupées place de la Bastide, toutes aussi uniques les unes que les autres. Nous concernant, les vérifications administratives et techniques se sont parfaitement déroulées, nous pourrons, ainsi, partir demain, comme prévu, du même endroit, à 13H30. Lors de ce rassemblement peu commun, nous avons pu retrouver Jean Pierre, ami de notre école parisienne, et son frère cadet, ainsi que d'autres équipages ligériens tous aussi impliqués que nous. Nous avons terminé cette deuxième journée en territoire girondin par une gargantuesque paella.

     Demain est un autre jour, nous avons hâte de prendre ce départ tant attendu et de ce lancer enfin dans cette aventure que nous préparons depuis un an.

 

A demain chers lecteurs et merci de nous suivre tout au long de ce périple marocain....

Be Slama

   



Sur la route...

19:42, 17/02/2009 .. Posté dans La course au jour le jour .. 2 commentaire(s) .. Lien Permanent

Chers amis, sponsors et proches de notre équipage bonsoir!

 

Voici la première mise à jour du blog que j'actualiserai au fur et à mesure des péripéties et aventures de notre "Team Forez Evasion": Fred & Nico. J'essaierai (modestement) de vous retranscrire cette formidable aventure pour laquelle nous avons travaillé depuis près de deux ans déjà. Etant un réel néophite en "mise à jour de blog", je vous prie d'être indulgent quant à la tenue de celui-ci

 

Ca y est, ils sont partis! En effet, nos deux "aventuriers du désert" ont pris la route ce matin, vers 11h00, au départ de St Étienne. Ils se sont rendus à Lyon, sur la place Carnot dans le 2ème arrondissement, où ils ont été accueillis par le maire de cet arrondissement et un représentant du Consulat du Maroc. Ils ont eu le temps de se sustenter en dégustant de bonnes pâtisseries marocaines accompagnées du célèbre thé à la menthe, de quoi les mettre en forme avant un "départ symbolique" auquel ont participé une trentaine de 4L.

Vers 14h30, c'est le départ! Après les derniers "Au revoir" lancés à leurs familles présentent à Lyon, c'est une longue route qui attendait nos amis. Leur première étape les conduira ce soir (vers 0h30) à Bordeaux, où l'oncle de Nicolas les accueillera.

Ce premier contact avec l'asphalte s'est effectué à une vitesse de près de "100 Km/h en descente et à plat quand tout va bien" (dixit Fred) et à près de 70 Km/h en côte, sur autoroute. "Les camions nous doublent" s'est exclamé Fred! Ceci dit, la voiture est chargée comme un mulet: les pièces et les pneus de rechange ainsi que les fournitures scolaires sont lourdes, à tel point que nos amis ont donné quelques fournitures à un équipage peu fourni en la matière.

Ils ont effectué leur premier relais à Clermont Ferrand, c'est maintenant Nicolas qui les conduit jusqu'à Bordeaux où ils profiteront d'un premier repos mérité. En attendant, ils avalent les km en musique. Je vous rassure, ce n'est pas Nico qui chante...

Enfin, pour les habitants de la région Rhone Alpes, un reportage sur France 3 régional a été diffusé ce soir. Vous pouvez appercevoir notre 4L à la fin du reportage (20 min environ) à l'adresse suivante: http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b69a_1920  

Voilà, c'est tout pour ce soir. Je vous tiendrai au courant dès que nos "fous du volant" m'en diront un peu plus. Bonne soirée à tous, et à bientôt.

Mathieu

 

(Place Carnot à Lyon)



Photos de la 4L avant le départ!

11:05, 17/02/2009 .. Posté dans La 4L .. 4 commentaire(s) .. Lien Permanent


Installation des sièges baquets!

22:12, 27/01/2009 .. Posté dans La 4L .. 4 commentaire(s) .. Lien Permanent

Après une journée de bricolage, voici notre 4L équipée de sièges baquets!

 



Nico de retour à l'école sur un pupitre...

22:10, 27/01/2009 .. Posté dans Notre equipe .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent


Presque prête pour le départ...

15:42, 11/11/2008 .. Posté dans La 4L .. 1 commentaire(s) .. Lien Permanent
 

Sponsor N°11

12:08, 9/11/2008 .. Posté dans Nos partenaires .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent

Notre 11ème sponsor est l'entreprise Stéphanoise de Terrassement Morel TP    

Morel Travaux Publics



{ Page Précédente } { Page 1 à 2 } { Page Suivante }

Plan du site

Notre equipe
Nos partenaires
La 4L
La course au jour le jour
Le raid
Planning

Liens

Site officiel 4L Trophy
Cesfa-btp

Les news

Le mot de la fin...par Fred